Nit nitey garabame | Dakarthérapie | Art et thérapie

Les ateliers d’écriture

Les maux et l’écrit !

Relativement à la littérature, nous rencontrons chez les patients la même situation que celle qui prévaut au Sénégal en général.

Un poète et des griots

D’un côté, appartenant à une élite lettrée à l’instar du président poète Léopold Sédar Senghor, certains patients ont un accès direct à l’écriture qu’il faut encourager comme processus de guérison.

Des paroles en l’air

Pour beaucoup d’autres, c’est l’utilisation du registre déclamatoire qui, à l’instar des griots, est privilégiée. Nombre de nos patients viennent aux ateliers de peinture pour y déclamer des textes qui n’appellent pas de réponses. Il s’agit à notre avis de littérature orale.

Les ateliers d’écriture visent à recueillir ces paroles sur un support qui figurera la singularité d’un dire qui s’écrit.

> Réagir à cet article


© Nit nitey garabame | Accueil | Crédits | Avertissement | Contacts | Qui sommes nous ? | Plan d’accès | Rejoignez-nous |