Nit nitey garabame | Dakarthérapie | Art et thérapie

Théorie de la pratique

Des soins psychiques en Afrique : une gageure ?

Dans les milieux urbains d’Afrique, les besoins en soins de santé mentale croissent de façon exponentielle ce qui n’est pas le cas de l’offre. Ainsi la charge de travail par praticien psychiatre devient rapidement démesurée ce qui a un effet mécanique sur la qualité des soins dispensés (durée de la consultation, raréfaction des réponses vers une généralisation de la chimiothérapie peu coûteuse en temps, etc. …).

Par ailleurs les demandes des patients évoluent vers une subjectivation du soin, demande d’écoute, d’accompagnement voire d’analyse.

Les contraintes économiques sont peut-être plus importantes encore dans ce domaine puisque très exceptionnellement jugé prioritaire.

Il s’agit donc de favoriser l’accès à des soins psychiques de qualité et gratuits, c’est-à-dire autofinancés. Il n’y a que très peu de ressources humaines paramédicales disponibles (éducateurs, psychologues, etc.… sans même évoquer les art- thérapeutes !) qui de toute façon nécessiterait des financements institutionnels durables (statut des professionnels oblige).

Ce type de développement ne relève pas de notre mission dans ce cadre et par ailleurs ne se substituerait pas complètement à la nature de ce qui est mis en œuvre dans ces ateliers.


© Nit nitey garabame | Accueil | Crédits | Avertissement | Contacts | Qui sommes nous ? | Plan d’accès | Rejoignez-nous |